Renommer un support de stockage de format vfat

dimanche 22 février 2009
par  zarer (Christophe Gallaire)
popularité : 3%

Il existe de nombreux tutoriels décrivant la procédure pour renommer sous GNU/Linux un support de stockage de masse formaté en vfat, format communément utilisé par l’industrie pour les clés USB, les disques durs externes... Ce qui suit n’est en rien original ; il s’agit seulement de la première étape d’une stratégie plus globale de gestion des périphériques de masse (USB, etc.).

Tout est fichier

Sous Unix (tout comme sous GNU/Linux), tout est fichier. Périphériques physiques compris. Pour les périphériques, ces fichiers sont appelés "nodes" ou "fichiers spéciaux". Chaque périphérique actuellement disponible a son "node" ou "fichier spécial". Tous sont localisés dans le répertoire /dev.

Ainsi, tout disque dur, par exemple, est représenté dans le répertoire /dev par un fichier de type "spécial" : /dev/sda, /dev/sdb, ...

La gestion des opérations sur les périphériques en est, par conséquent, extrêmement simplifiée : il ne s’agit plus que d’écriture ou de lecture.

Évidemment, l’écriture sur le fichier spécial d’un disque permet d’enregistrer des données sur ce disque et la lecture autorise leur récupération. Mais ce n’est pas tout... La communication, par exemple, avec un modem se fait elle aussi en écrivant et en lisant les données sur le fichier spécial du port sur lequel le modem est connecté. Jouer un fichier son revient donc, tout simplement, à l’écrire dans le fichier spécial qui gère la carte son...

Bien entendu, certaines fonctionnalités plus avancées des périphériques ne se résument pas à de simples jeux d’écriture ou de lecture.

Pour en savoir plus : Notion de fichiers spéciaux de périphériques.

Identification du support de masse

Sous GNU/Linux, les outils pour identifier un support de masse disponible (disque ou clé USB...) sont légion. La commande mount, par exemple, avec l’option -l affiche la liste des systèmes de fichiers actuellement montés : mount -l.

On peut restreindre l’affichage à un type de système de fichiers. Si le support recherché n’a pas été reformaté à l’achat, il y a tout lieu de croire que le disque (ou la clé) figurera dans la liste des volumes au format vfat : mount -l -t vfat.

/dev/sdb1 on /media/HD-PSU2 type vfat (rw,nosuid,nodev,uhelper=hal,shortname=lower,uid=1000) [HD-PSU2]
/dev/sdc1 on /media/iAudio type vfat (rw,nosuid,nodev,uhelper=hal,shortname=lower,uid=1000) [IAUDIO]

Dans le cas présent, le disque recherché est /dev/sdb1 dont le point de montage est /media/HD-PSU2. On comprend dès lors l’intérêt de le renommer.

Renommer le support de stockage de masse (USB...)

Sous UNIX et GNU/Linux, la petite collection d’outils libres mtools permet de manipuler, lire et écrire des fichiers sur le système de fichier de MS-Dos (beurk !). Signalons qu’il est possible d’utiliser cette suite via une interface graphique : MToolsFM (disponible sous Debian Etch).

apt-get install mtools

La commande mlabel, comme son nom l’indique, agit sur les étiquettes (label) des disques (ou volumes) au format vfat.

Attention ! La manpage est incomplète. Elle donne la syntaxe suivante :

mlabel [-vcsn] [-N serial] drive :[new_label]

Pour voir le label existant, il faut utiliser la syntaxe suivante en respectant l’ordre des options :

mlabel -si /dev/sdb1 ::
Volume label is HD-PSU2 (abbr=HD-PSU2)

L’option "s" permet d’afficher le label et l’option "i" d’indiquer le chemin absolu du volume ; le tout est suivi de deux fois deux points, descripteur spécial pour les disques qui permet de spécifier le périphérique sur la ligne de commande et évite d’éditer le fichier de configuration ~ /.mtoolsrc pour attribuer une lettre au volume concerné.

Pour renommer le volume, deux syntaxes sont possibles :

mlabel -i /dev/sdb1 ::
HD-PSU2 (abbr=HD-PSU2)
Enter the new volume label : nouveau_label


mlabel -i /dev/sdb1 ::nouveau_label

Commentaires  forum ferme

Logo de Oliv Mérou
mercredi 25 mars 2009 à 09h21 - par  Oliv Mérou

Aparté : je suis obligé de saisir vos commentaires pour arriver à les lire, je ne possède pas vos yeux extra-humains vous permettant de lire du foncé sur du foncé. Pensez-y vraiment, je ne dois pas être seul dans ce cas, et choisissez d’écrire clair sur fond sombre ou l’inverse.

Ça bloque là : « mount : périphérique de type bloc /dev/sde1 est protégé en écriture, on le monte en lecture seulement ».

Vous embêtez pas avec ça, j’abandonne l’affaire, c’est juste que ça m’intrigue de ne pas arriver avec l’appareil photo ce qui fonctionnait avec le reste, mais dans le fond ça n’apporte aucune fonctionnalité. Monter sde1 dans un répertoire aux droits ouverts (par chown et chmod) ne change rien à l’affaire alors tant pis.

À la prochaine et corrigez-moi donc ces couleurs ;-)

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
mardi 24 mars 2009 à 20h35 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Je n’ai pas trouvé grand chose sur ton problème !

Es-tu sous Ubuntu ? Si c’est le cas, la solution préconisée semble être celle-là :

sudo umount /media/nom_de_ton_appareil

Puis :

sudo mount /dev/sde1 /media/nom_de_ton_appareil/ -t vfat -o iocharset=utf8,umask=000

Logo de Oliv Mérou
mardi 24 mars 2009 à 17h15 - par  Oliv Mérou

OK, je repasserai, y’a pas urgence. Pour être complet, voici le message d’erreur qui s’affiche dans le terminal :

sudo mlabel -i /dev/sde1 ::
Volume has no label
Enter the new volume label : photonum
plain_io: Operation not permitted
buffer_flush: write: Operation not permitted
buffer_flush: write: Operation not permitted
plain_io: Operation not permitted
buffer_flush: write: Operation not permitted
plain_io: Operation not permitted
buffer_flush: write: Operation not permitted
plain_io: Operation not permitted
buffer_flush: write: Operation not permitted
Logo de zarer (Christophe Gallaire)
mardi 24 mars 2009 à 16h07 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Salut Oliv Merou,

Promis, j’essaie de changer ça rapidement... Pour ce qui est de ta question, la réponse est : oui. Mais dans ce cas, si tu n’y parviens avec la méthode ci-dessus, il faut que tu attendes quelques jours, je suis en train de préparer, comme je le dis en introduction de l’article, un autre tuto pour définir une politique de gestion des périphériques plus globale.

@+

Logo de Oliv Merou
mardi 24 mars 2009 à 13h13 - par  Oliv Merou

Salut,

Oui, changez vite les couleurs...

La question que je me pose : est-ce possible avec un appareil photo numérique, formaté en vfat, que mon système (ubuntu 8.10) appelle "disk". Car j’ai réussi à renommer un dd externe (en ext3) et une clé USB (vfat) mais pas l’appareil photo.

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
lundi 23 mars 2009 à 13h16 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Bonjour Oliv Mérou,

On va voir ce que ça donne noir/noir ! Bon... plus sérieusement ça sort plutôt bien le gris chez moi... on va essayer de te changer ça... je dis pas dans l’instant. Mais ça ne t’empêche pas de poser ta question quand même... si ?

@+

Logo de Oliv Mérou
lundi 23 mars 2009 à 12h49 - par  Oliv Mérou

Pourriez vous changer les couleurs de la police d’écriture des commentaires ;-) ? Gris foncé sur fond noir, c’est un peu abuser... Comme ça je pourrai poser ma question sans me flageller les yeux pour lire les réponses.

Sinon, pour pas être lu, y’a rien de mieux que noir sous fond noir...

Logo de leonux
samedi 28 février 2009 à 11h40 - par  leonux

Salut Zarer,

Très bonne initiative ! Cet article sera de la plus grande utilité pour bon nombre d’utilisateurs de Linux :)

Navigation

Articles de la rubrique

  • Renommer un support de stockage de format vfat