Dell, Ubuntu, Debian et les autres

Intel PRO/Wireless 3945ABG
vendredi 2 janvier 2009
par  zarer (Christophe Gallaire)
popularité : 3%

Avant mon départ pour le bout du monde, je pensais avoir trouvé l’ordinateur nomade idéal chez Dell : l’Inspiron 1525 (n series). Et j’avais dit tout le bien que je pensais de cet outil livré avec GNU/Linux Ubuntu, performant et confortable.

J’avais tout de même émis quelques réserves sur ces machines préinstallées sous GNU/Linux Ubuntu. Non qu’il ne faille se féliciter, avec Mark Shuttleworth, de ce que the good folks at Dell aient pris la décision de diversifier leur offre. Voire même de s’en émouvoir. Je pensais même, comme aKa, que Linux et par extension le logiciel libre dans son ensemble [avaient] marqué des points notamment chez le grand public... Aujourd’hui je suis beaucoup plus sceptique. Je n’y vois plus comme aKa un évènement si majeur. Bien au contraire...

Pourquoi Linux et le logiciel libre perdent-ils des points ?

Pour comprendre pourquoi cette initiative (ou collaboration) dessert Linux et le logiciel libre, il faut avoir acheté dans ces derniers mois l’une de ces machines et l’utiliser quotidiennement. De vrais débutants (le fameux grand public) en ont fait l’amère expérience (malheureusement sur mes conseils et sans mon aide... ou presque) et ont connu bien des déboires avec ces ordinateurs.

Pourquoi ? Parce que, en réalité, contrairement à ce qu’affirme aKa sur le framablog (article en lien ci-dessus), ces ordinateurs ne sont pas parfaitement configurés pour accueillir Ubuntu. Enfin... si, ils le sont, à l’achat. Avec des choix bien contestables, notamment l’intégration de LinDVD pour la lecture des DVDs et autres fichiers multimédias protégés, l’utilisation de dépôts Dell sans aucune information conséquente (ou sérieuse) pour l’utilisateur. Et croyez-moi, c’est non sans mal que, à l’époque de mon acquisition, j’ai réussi à mettre la main sur les adresses de ces fameux dépôts Dell contenant les mises à jour des précieux paquets dellisés.

Il existe aujourd’hui une page d’information pour l’Inspiron 1525 sur le site Ubuntu-fr.org qui pallie aux insuffisances du fabriquant et d’Ubuntu. Mais cela ne suffit malheureusement pas à répondre aux difficultés du très grand débutant qui ne sait pas ce qu’est un système d’exploitation, parce qu’il était sous MacOS, qui ne sait pas exactement quel était le système installé sur sa machine parce qu’il a toujours eu le système "Fenêtre" tout simplement parce qu’il a un ordinateur... Lequel grand débutant ne veut, de toutes façons, en aucun cas mettre les mains dans le cambouis parce qu’il a toujours eu dans son entourage un Gérard-qui-s’y-connaît-en-informatique pour le faire à sa place et que l’informatique, logiciels ou OS, ne l’intéresse absolument pas.

Pourquoi mettre en cause Ubuntu ?

Tout simplement parce que depuis quelque temps maintenant les rapports entre Dell et Ubuntu vont au-delà de la simple collaboration : un employé de Dell a fait son entrée dans la Core-Dev Team d’Ubuntu, Mario Limonciello. Il est notamment chargé du développement et de l’intégration de la distribution sur les machines Dell :

Je travaille sur le projet Ubuntu Dell, cherchant à faire le succès d’Ubuntu sur les ordinateurs Dell.

Chez Dell, on applaudit. Son intégration est récente mais il est tout de même difficilement acceptable que ces dépôts et paquets dellisés soient encore exogènes (développés à l’extérieur sans intégration directe). D’autant que pour certains le kernel modifié par Dell n’a pas été nécessaire pour que leur machine fonctionne parfaitement :

Tout le système fonctionne naturellement avec la version "vanilla" d’Ubuntu. Les effets graphiques sont donc activés par défaut, et je peux me connecter au réseau wifi...

Si cette expérience se vérifie (pour ma part, je ne la reproduirai pas), elle est une preuve à charge de l’incohérence de cette collaboration. Pourquoi maintenir un dépôt avec des paquets Dellisés si la version "vanilla" (il s’agit de la version avec les effets de bureau) prend parfaitement en charge tout le matériel des machines Dell ? S’il ne s’agit que de faciliter l’accès à la lecture de certains supports multimédias et autres cochoncetés propriétaires alors pourquoi ne pas faire une information simple et conséquente afin de faciliter la tâche dudit grand débutant pour qu’il installe de lui-même le nécessaire ?

S’il arrive à ce pauvre grand débutant de mettre à jour graphiquement (à partir de la notification sur le tableau de bord) son système Ubuntu vers la version supérieure (passage de la version 7.10 à la version LTS 8.04, par exemple)... tout part à vau-l’eau : perte de la connexion WiFi... Et puis le son ! du fait d’une adaptation plus que douteuse de PulseAudio... de l’avis Lennart Pöttering, développeur principal de PulseAudio :

Certaines distributions ont fait un meilleur travail que d’autres en adoptant PulseAudio. Du bon côté je dois citer Mandriva, Debian et Fedora. De l’autre côté Ubuntu n’a pas vraiment fait un travail formidable. Ils n’ont pas fait ce qu’il fallait. Adopter PulseAudio dans une distribution demande beaucoup d’efforts, dans la mesure où il s’interface avec énormément de choses dans pleins d’endroits. L’intégration avec les autres systèmes est cruciale. Les informations étaient largement diffusées, communiquées sur le wiki, les listes de diffusion et sur le canal IRC de PulseAudio. Mais si vous n’y allez pas, vous ne le saurez pas. À ma grande surprise, lorsque Ubuntu a adopté PulseAudio ils l’ont tout de suite intégré dans une de leurs ‘LTS’. Ce qu’on pourrait qualifier d’audacieux — puisque même chez Red Hat, pour qui je travaille, PulseAudio n’est pas encore intégré à RHEL. Beaucoup d’utilisateurs d’Ubuntu m’ont tiré dessus, et j’ai le sentiment qu’en règle générale ce n’est pas mérité et pas de ma faute.

Il ne m’en fallait pas plus pour changer de crémerie. Rédhibitoire. Les conséquences de cette mauvaise intégration de PulseAudio sont nombreuses. Pour n’en citer que deux, voyez les réactions à ces articles : celui de Bernard Opic et celui plus ancien de Racoon.

Bien entendu, PulseAudio n’y est pour rien là-dedans.

La banquise sous le ciel rose...

PNG - 185.8 ko

Il y a quelques jours, comme je le projetais depuis quelques mois, j’ai donc quitté le navire. Je n’ai pas jeté l’Inspiron 1525 par dessus bord, non, j’ai enfin installer une Debian testing en remplacement d’Ubuntu 8.04 LTS. Et le ciel s’est éclairci... Aucun problème. Sinon le module iwlwifi qui nécessite une petite mise à jour.

Normalement l’interface wlan0 est parfaitement détectée par le noyau. Pour en avoir la certitude, tapez dans un terminal Administrateur :

ifconfig -a

Vérifiez ensuite la présence des "outils" pour le WiFi et installez la mise à jour :

apt-get install wireless-tools firmware-iwlwifi

C’est tout. Rien d’autre.

Je conseille vivement à tous ceux qui voudraient migrer leur machine sous Debian en testing de lire consciencieusement l’excellent article de Shankarius : Debian Testing : comment l’utiliser efficacement ?

Gagnant gagnant !

Je crois que, dans le fond, nous sommes, chers lecteurs, tous à peu près d’accord : il s’agit avant tout d’explorer, d’expérimenter, sans blocage, sans consensus obligé, au risque de s’écarter les uns les autres, pour trouver ce qui fonctionne réellement.

Bien sûr, à participer, à dire ce que l’on pense être le plus efficace, le meilleur... on court toujours un danger : il est difficile de ne pas exprimer d’opinions ou de visions du monde particulières, lesquelles peuvent entrer directement en conflit avec d’autres.

J’ai bien conscience que la teneur d’un tel article peut aviver quelque querelle intestine ou division au sein de la communauté du Libre. Mais ce n’est nullement son objet. Non. Il est ailleurs : faire tourner Linux correctement (i.e. au mieux) sur une machine en production.

Aujourd’hui, Debian relève admirablement ce défi sur ma machine de travail. Au-delà de la popularité (sans cesse croissante) qu’elles ont acquise, toutes les distributions n’ont pas montré la même maturité.

Alors, gardons quelque peu la tête froide : si ce partenariat Dell/Ubuntu, que l’on donne volontiers pour une "révolution" n’en est pas réellement une, il n’en restera pas moins une heureuse initiative, parmi d’autres. Nul doute qu’il apportera rapidement son lot de "corrections" et d’améliorations. Pour le plus grand bien de tous. Fort heureusement, comme le rappelait Mark Shuttleworth sur son blog en septembre dernier, Ubuntu n’est pas seule : l’expérience utilisateur est un puissant vecteur d’évolution.


Commentaires  forum ferme

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
mercredi 18 mars 2009 à 16h48 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Merci anatole pour le retour d’expérience... une preuve de plus, s’il en fallait, que Debian ne mérite pas la réputation qu’on lui fait.

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
mercredi 18 mars 2009 à 16h47 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Salut Julien,

J’avais pas vu ton message... Tu t’en es sorti avec le wifi ?

Il y a tout un bon moment que je tourne sur Debian & de temps à autres sur FreeBSD. Il s’agissait, comme tu le dis, de libérer ma machine de voyage d’Ubuntu ! Et, depuis, que c’est fait, je n’ai absolument rien à reprocher à Debian !

Logo de anatole
mardi 17 mars 2009 à 20h36 - par  anatole

Juste un petit message pour dire que j’ai installé une Debian Lenny assez légère avec lxde sur une vieille machine (Dell oplitex 400 mhz et 256mo) il y quelques semaines, je ne suis pas "informaticien" et pourtant il m’a semblé assez facile de rendre cette machine opérationnelle.
Ce n’est pas une bête de course mais elle a retrouvé vie.
Cordialement.

Site web : Debian
Logo de zarer (Christophe Gallaire)
dimanche 22 février 2009 à 00h43 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Salut Julien,

Désolé pour la réponse tardive, je n’avais pas vu ton message. Quelle version de Debian as-tu installée ?

La commande ifconfig -a se passe en "root"... Il te faut ouvrir un terminal administrateur ou t’indentifier comme administrateur :

su

puis

ifconfig -a

@+

Logo de Julien
mercredi 18 février 2009 à 13h53 - par  Julien

Salut Zarer...
J’ai moi même installé Debian sur mon inspiron 1525, mais contrairement à ce que tu dis, le wifi n’est as détecté automatiquement et la commande ifconfig est inconnue...

sinon, bonnne initiative de ta part de te libérer vers Debian...

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
vendredi 16 janvier 2009 à 07h46 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Bonjour yan !

Le problème étant que Ubuntu est actuellement la seule distribution orientée desktop/grand public a proposer des versions ayant 3 ans de durée de vie pour qui ne veut pas être, en pratique, obligé de migrer tout les 6 mois.

Si l’on ne veut pas migrer tous les six mois, il y a Debian ! Très honnêtement, mes mauvaises expériences sous Ubuntu m’ont sacrément échaudé. Je n’installerai plus aucun poste sous Ubuntu.

Je reprends ici une parenthèse sur Debian que j’ai publiée sur mon blog :

Debian est souvent présentée comme une distribution “difficile” : il faudrait de bonnes compétences en informatique pour l’installer et l’utiliser. Oui… c’était vrai il y a quelques années. Mais, aujourd’hui, Debian est devenue plus facile grâce, notamment, au formidable travail de l’équipe de l’installateur graphique : les questions posées sont claires, le matériel bien reconnu et les valeurs proposées par défaut conviennent dans la majorité des cas. Il est donc possible d’installer très facilement Debian et, comme Debian est un système très tolérant, de le faire cohabiter avec un autre système déjà installé.

Je ne m’étendrai pas sur l’ergonomie de Debian. Mais, s’il est bien vrai que, par défaut, le bureau n’est pas très folichon (c’est affaire de goût), il revient à l’utilisateur d’en changer (voyez ci-dessus la capture d’écran de mon bureau). Aucune compétence technique particulière n’est requise pour cela. C’est d’ailleurs une bonne manière de prendre en main son nouveau système.

Comme Philippe Scoffoni, on reproche souvent à Debian son cycle de sortie des nouvelles versions (délais très longs entre les versions stables). Conséquence : des applicatifs un peu désuets (ou dépassés) à la sortie de la nouvelle version du système. On oublie que ce cycle de développement repose avant tout sur une fiabilité irréprochable.

D’autres encore pointent du doigt des problèmes de communication : le site web de Debian serait ni moderne ni à jour. Je ne dirai rien de cette prétendue modernité. Par contre, s’il est un point sur lequel il est bon d’insister c’est la richesse du support (assistance) : documentation, listes de diffusion, wiki…

Mais ce rythme, n’est-ce pas la GPL-Bis d’un certain GKH ?

C’est qui ?

Alors pourquoi changer un coup tout ce qui conçerne l’audio, un autre ce qui conçerne la gestion d’IT, le coup suivant le driver wifi ipw d’Intel par un iwl moins stable et faisant perdre en sensibilité (exemples non limitatifs) ??!! Il est vrai que les vente de portables n’explosant pas et Intel étant un fournisseur rikiki, ça n’emmerde potentiellement pas grand monde ce genre de gag !!

Clairement ! Surtout celui qui n’a pas l’envie ni le temps ou les moyens de se mettre à la bidouille.

et la gabégie Vista passée, je prédis d’avance un retour massif d’utilisateurs dégoutés d’un Linux qui n’aura pas saisi une fenêtre que Microsoft n’est pas prêt de rouvrir, tout cela car qq barbus de la LKML sabotent délibérement cette belle aventure.

C’est certain. J’en connais plusieurs. Et pas forcément sur W$ d’ailleurs...

Logo de yan
mercredi 14 janvier 2009 à 10h09 - par  yan

Le problème étant que Ubuntu est actuellement la seule distribution orientée desktop/grand public a proposer des versions ayant 3 ans de durée de vie pour qui ne veut pas être, en pratique, obligé de migrer tout les 6 mois.

Sinon il y a les distrib pro, supportées des années... une RHEL, ça doit être au minimum 7 ans. Ou des recompilations de distrib de ce genre (pour la RHEL, il y a Scientific Linux, clone de Red-Hat maintenue par les universités pour leurs besoins propres et qq grosses sociétés).

Là ça évolue bcp trop vite, les outils évoluent ce qui perturbe les utilisateurs : On va passer de gthumb a autre chose pour classer ses photos, pulseaudio n’apporte rien à 90% des gens alors qu’Alsa seul commençait a peine a se stabiliser... et fait merder Skype qui comme nombre de drivers proprios a qq difficultés a suivre le rythme...

Mais ce rythme, n’est-ce pas la GPL-Bis d’un certain GKH ?

Il a souvent dit que si pêter sans arrêt les API kernel emmerdait nvidia et consors, ils n’avaient qu’a liberer leur propriété intellectuelle !

Certes, mais on comprends que ça puisse leur poser pb... et au final ça emmerde surtout les utilisateurs (et microsoft sait avec Vista combien il en coute d’emmerder les usagers !), génère du boulot inutile d’integration aux distrib... tout cela sans qu’aucune justification ne puisse être trouvé dans un changement d’architecture des PC sur la durée de vie d’une version majeurs comme la 2.6.

Alors pourquoi changer un coup tout ce qui conçerne l’audio, un autre ce qui conçerne la gestion d’IT, le coup suivant le driver wifi ipw d’Intel par un iwl moins stable et faisant perdre en sensibilité (exemples non limitatifs) ??!! Il est vrai que les vente de portables n’explosant pas et Intel étant un fournisseur rikiki, ça n’emmerde potentiellement pas grand monde ce genre de gag !!

2 Possibilités :
1) Des API mal conçues devant être bricolées sans cesse.
2) La GPL-Bis de Greg KH.

Je penche pour la 2ème solution... et la gabégie Vista passée, je prédis d’avance un retour massif d’utilisateurs dégoutés d’un Linux qui n’aura pas saisi une fenêtre que Microsoft n’est pas prêt de rouvrir, tout cela car qq barbus de la LKML sabotent délibérement cette belle aventure.

Site web : GPL-Bis
Logo de leonux (Jean-Claude)
dimanche 4 janvier 2009 à 09h11 - par  leonux (Jean-Claude)

Salut Zarer,

Eh bien voilà !
je crois que cette capture donnera une idée de ce qu’on faire avec une Debian pour les plus pointilleux en matière d’esthétisme :)

Logo de anatole
samedi 3 janvier 2009 à 15h59 - par  anatole

C’est noté, si d’aventure j’avais quelques soucis et qu’il me fallait installé Debian sur mon portable Dell je vous tiendrais au courant.
En ce moment je n’ai pas vraiment beaucoup de temps "libre" pour migrer mais j’ai bon espoir d’en récupérer un peu dans les mois à venir "du temps libre".
Cordialement.

Site web : dell
Logo de zarer (Christophe Gallaire)
samedi 3 janvier 2009 à 11h56 - par  zarer (Christophe Gallaire)

C’est comme si c’était fait, Jean-Claude. Je vais mettre celle que je vous ai envoyée, en petit format. Ce n’est pas aussi beau mais ça donne une idée de la bête !

Bonne idée cette sauvegarde de la base ! Je n’y pense jamais...

Logo de leonux
samedi 3 janvier 2009 à 11h34 - par  leonux

Il manque une petite capture d’écran de ta Debian Lenny .. ;)

Celle que tu nous as fait parvenir sur la M-L est superbe !

Dans un autre registre -> sauvegarde de la base oki ! ;)

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
samedi 3 janvier 2009 à 01h18 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Bonsoir Anatole,

Ton expérience me désole autant qu’elle me conforte. Elle me désole parce qu’elle est un témoignage de plus à charge sur cette collaboration cahotante entre Dell et Ubuntu. Elle me conforte parce qu’elle témoigne de l’importance de Debian sur la "banquise".

Nous avons la même machine et, comme toi, j’imagine, j’ai besoin d’une machine pour une utilisation quotidienne parfaitement fonctionnelle. Je peux te l’affirmer sans sourciller : aucun souci avec Debian sur un Dell Inspiron 1525.

N’hésite pas à nous tenir au courant. Toute expérience est bonne à prendre.

Logo de zarer (Christophe Gallaire)
samedi 3 janvier 2009 à 01h08 - par  zarer (Christophe Gallaire)

Bonsoir Claude,

Comme je l’ai dit de nombreuses fois sur notre liste de diffusion, Claude, il me tardait de retrouver une bonne Debian. Bien, comme tu peux le lire, je ne suis nullement déçu. Je n’en doutais pas. Et, aujourd’hui, je suis parfaitement satisfait de ma Debian. Rien à redire. On l’oublie trop souvent : Debian c’est du solide, du sérieux... Incontestablement, on ne peut pas compter sans Debian... pour le plus grand bonheur de la communauté du Libre !

L’aventure continue... et je ne manquerai pas de vous en informer !

Logo de Philippe
vendredi 2 janvier 2009 à 20h21 - par  Philippe

Réflexion intéressante

Je ne vois pas non plus l’intérêt de dépôt spécifique à Dell.

Si Dell a besoin de modifier des éléments d’une distribution comme Ubuntu, soit il participe à cette dernière pour y apporter les aménagements voulus et ils font alors partis de la distribution en tant que tel soit il se crée sa propre distribution comme il en existe plein dérivée d’Ubuntu.

Ici j’ai l’impression que Dell fait un peu preuve de son manque d’expérience dans le domaine des logiciels libres.

Logo de anatole
vendredi 2 janvier 2009 à 20h12 - par  anatole

Possesseur d’un ordinateur Dell 1525 livré avec Ubuntu, j’ai eu quelques déboires en passant à la version 8.04 et aussi vers la 8.10 (que j’ai finalement abandonné), j’ai failli finalement installer Debian que j’utilise que une autre machine et "qui" il faut l’avouer me donne entière satisfaction.
Pour le moment j’ai retrouvé un pc qui fonctionne bien, donc je garde donc Ubuntu mais si jamais il m’arrivait encore quelques déboires c’est certain que je passerais à Debian sans regret.
Cordialement.

Logo de b52 - Claude
vendredi 2 janvier 2009 à 20h00 - par  b52 - Claude

Rien ne sert de courir ...
Debian marque encore des points et j’espère que tu n’en doutais pas ;)

Tiens nous au courant de tes tests/exprériences dans ton pays très chaud ;)

Navigation

Articles de la rubrique

  • Dell, Ubuntu, Debian et les autres

Brèves

4 janvier 2007 - Logiciel Libre (vidéos)

Les rencontres Mondiales du Logiciel Libre (Juillet 2006) à découvrir en vidéos : (...)